Je suis sur mon chemin de retour d’un voyage de quelques jours à la découverte, seule avec mon vélo. Un sentiment de reconnaissance m’envahit, comme c’est souvent le cas ces temps. Un vent léger caresse mon visage, je me sens rassurée. C’est comme ce souffle doux et agréable que je connais depuis que je vais mieux. Depuis que la dernière tempête dans ma vie s’est apaisée.

Tout au fond de moi j’aurais parfois souhaité disparaître. Mon existence ressemblait à un chaos. La maladie dans ma famille, la rupture de mon couple, l’instabilité de mon lieu de vie, la perte de mon travail, tout était en train de s’envoler…et moi avec. Je me sentais affaiblie et abandonnée. J’avais de la peine à comprendre comment c’était possible d’être à ce point éprouvée. J’avais perdu confiance en moi, en Dieu, aux autres. Tout pouvait s’écrouler à n’importe quel moment. J’avais l’impression d’avoir raté ma vie, je n’osais plus aller à la rencontre des autres. Quoi leur dire? J’avais honte.

J’ai trouvé de l’aide à la Barque. Une personne pleine d’amour et d’humanité me proposait de m’accompagner et de tenir ma main, tout en mettant la sienne dans celle de Dieu. On a prié pour ma protection dans cette tempête qui ne voulait pas cesser. A peine une accalmie et voilà, déjà un autre foyer s’allumait, une véritable histoire à rebondissement. Difficile à croire que c’était possible.

Et là, dans mes réflexions en direction de la maison, j’ai le sentiment d’avoir laissé derrière moi cette étape d’épreuves, la tempête s’est apaisée. Des difficultés il y en aura encore, mais maintenant je sais que je vais pouvoir les aborder différemment.

A travers ce suivi j’ai pu reconstruire la confiance en Dieu et en moi-même. Caché sous son aile j’ai pu me retrouver, prendre soin de moi, écouter mes besoins. J’ai pris la décision d’accepter l’échec et de tourner la page, vivre aujourd’hui dans « l’ici et le maintenant », regarder en avant. Arrêter de ruminer le passé et de chercher à comprendre pourquoi. Refaire des projets en laissant derrière moi le passé, sans me culpabiliser et me dévaloriser. Lâcher la peur du regard des autres en m’affirmant et en m’acceptant telle que je suis. Renouer avec le souffle de Vie m’a permis de rencontrer une zone de confort caractérisée par la douceur et l’apaisement, de bien-être et d’amour de Dieu pour moi-même.