« Je suis née par un froid matin d’hiver... Je ne me rappelle pas de grand-chose, juste de ce froid glacial qui faisait trembler tout mon corps. Maman partait souvent nous chercher à manger. Même quand elle était là, elle n’était pas assez proche de nous, pour nous réchauffer. Alors je me suis blottie contre ma sœur pour avoir chaud.

Un jour, maman n’est tout simplement pas revenue de son escapade. J’ai le souvenir d’avoir longtemps gardé l’espoir qu’elle reviendrait... Mais ce sont finalement d’autres oiseaux qui nous ont élevé.

J’ai eu beaucoup de peine à apprendre à voler... Dès qu’il n’y avait plus personne pour m’encourager, je n’avais plus la force d’essayer.

Aujourd’hui, je sais voler. J’ai même retrouvé ma maman. Mais tellement de choses m’ont manqué. J’ai tellement besoin de savoir que je suis aimée... que j’ai de la peine à me protéger des beaux oiseaux qui profitent de mon cœur blessé... je m’affermis... il me faut encore du temps »

Métaphore inspirée d’un suivi en relation d’aide